Jambes lourdes, un symptôme à ne pas ignorer !

Après une longue journée de travail ou après s’être exposé au soleil trop longtemps, la circulation du sang devient moins fluide, les veines apparaissent sur des jambes lourdes et enflées et des fois, cela devient douloureux et handicapant surtout avec l’apparition quelques fois de crampes et des fourmillements souvent désagréables. C’est un phénomène ressenti surtout chez les femmes.

Que faire dans ce cas ?

Certaines se dirigent à la première pharmacie du coin, d’autres aux centres de soins pour du drainage lymphatique et d’autres, sous l’effet de l’inquiétude, se précipitent chez le médecin craignant une phlébite ou une insuffisance veineuse. Il y en a qui, sans même prendre l’avis du médecin vont se procurer des chaussettes ou des bas de contention alors qu’il existe des remèdes plus simples et plus fréquents.

Quelles solutions pour les jambes lourdes ?

A part le fait de terminer sa douche avec un jet d’eau froide, s’étendre avec les jambes surélevées, faire du sport ou porter des bas de contention, il existe des plantes naturelles qui permettent de vivre plus confortablement dans sa peau.

Les plantes, la solution incontournable

En raison d’une dilatation de veines due à une mauvaise circulation de sang, la personne est atteinte de varicosité. Dans ce cas, la « vigne tinctoria », l’une des premières plantes de la Grèce antique domestiquée par l’homme est conseillée. C’est une base de feuilles de vignes rouges, qui, mélangée aux feuilles de cassis anti-inflammatoire et de feuilles d’orties drainantes, agit sur la circulation du sang de par sa richesse en phytonutriments. Elle a aussi un effet anti-oxydant, anti-douleurs et anti-inflammatoire et peut être prescrite contre les troubles de la ménopause.

Le remède se présente sous forme de gouttes ou de gélules en pharmacie.

Pour fluidifier le sang en cas de jambes lourdes, le « mélilot », nommé aussi « le petit trèfle jaune ». C’est en effet une plante appréciée également pour ses propriétés anti-œdémateuses et toniques.

Elle contracte les fibres musculaires autour des vaisseaux et facilite la circulation sanguine. Cette plante ne peut être conseillée aux femmes enceintes et aux personnes ayant des problèmes hépatiques et dosée par 200 milligrammes en gélules ou en 50 gouttes.

Rien de tel que le « petit houx », appelé aussi « fragon », pour améliorer la circulation sanguine, réduire la sensation de lourdeur aux jambes et tonifier la paroi des veines. C’est dans ses racines sous-terraines que résident ses principes actifs. Il n’y a ni précaution d’emploi ni restriction dans l’administration de cette plante miraculeuse. Une cure de deux à trois mois avec une prise de 150 à 200 milligrammes par jour permet de réduire la sensation de pesanteur et fluidifie le sang.

Vous pouvez aussi faire confiance à la phytothérapie. N’hésitez pas à consulter le site web de Phytora.

(5)